Le Baiser


Approcher secrètement de ta bouche
Sentir ton exquis parfum me touche
Suivre le contour sinueux de tes lèvres
Regarder briller ton rouge à fièvres

Embrasser doucement ton sourire
Sentir une légère brûlure et mourir
Sentir en moi une montée de fièvre
Ecarter en toi ces longues lèvres

Glisser lentement ton Serpent sur mes reins
Enfoncer sauvagement ta langue en mon sein
Pousser ton corps jusqu’à mon coeur
Prendre possession de mon âme sans peur

T’avaler toute entière avec émoi
Sentir ton exquis venin s’écouler en moi
Fermer les yeux d’un frisson jusqu’à m’évanouir
Aimer ton parfum fatal jusqu’au dernier soupir…

Jusqu’au dernier… Baiser



Ce que je suis

Il convient d’apporter un Correctif au texte ci dessous qui s’est dans un premier temps signalé come étant de « Vincent Langlais ».

En effet , Florian karantez signale la Paternié de ce Document, ainsi que l’existence de son Blog, que je pré&sente ici, vouis en proposant la visite :   http://karantezflorian.skyblog.com

——————-

Bonjourje me permet de vous ecrire pour vous faire part d’un article que vous avez publié et qui me déplait fortement .

En effet j’ai pu voir sur votre site l’article « ce que je suis » de « vincent Langlais »…alors que ce n’est certainement pas lui l’auteur car c’est moi…Florian karantez.

je vous prie d’aller jeter un oeil sur mon blog et vous pourrez voir que j’en suis bien l’auteur ainsi que l’interprete…
Merci de corriger cette faute et d’en prevenir l’usurpateur…

bien à vous

Florian Karantez

————-

Il était une fois
Ou peut-être bien plusieurs
Un petit homme qui voit
Pour la première fois la lueur
Il vit et grandit
Il n’a pas vraiment d’amis
Peut être par sa mère

Un peu trop couvert

Il se cherche puis se trouve
Il s’apprend et se connaît
Il comprend ce qu’il éprouve
Et il sait qui il est
Mais il ne peut pas
S’ouvrir et se dévoiler
Car encore ça n’est pas
Dans toutes les mentalités

Un matin de novembre
Le ras-le-bol en poche
Dans sa famille et ses membres
Donne un coup de pioche
Tout le monde est bouche-bée
Les gifles même ont volées
Lorsqu’il a annoncé
« papa maman je suis gay »

Il ne sait plus quoi faire
Vivre partir ou mourir
Il essai de tout faire
Sans vraiment vouloir réussir
L’enfant devient grand
devient quelqu’un de fort
Et tout ça sans pour autant
Dire qui a raison ou tort

Tout cela n’est pas une fable
Ce n’est pas que je m’accable
De personne je ne suis redevable
Et encore moins le coupable

Je voudrais que vous soyez attentifs
Ca ne sert à rien de chercher un fautif
Je n’ai pas eu le choix d’être lui
Pas le choix d’être ce que je suis



Une vision de « You are so beautiful to me », Joe Coker…



Mes Femmes

Mes Femmes dans Poemes et Prose Erotique qee9bcu’elles soient simples ou distinguées , toutes mes femmes sont pour moi désirables.

Elles sont si gourmandes , elles me sucent avec gourmandise , c’est si agréable .

Quand , hors de mon pantalon , je sors ma quequette

Elle y goûtent comme si c’était une délicieuse sucette .

Il y a celles s’allongent passionnément sur leur dos

Qui me font comprendre ce qu’elles veulent sans dire un mot

Et impudiquement elles me donnent leurs chattes délicatement sucrées et salées

a34948 dans Poemes et Prose Erotiquelors avec malice, elle jouent avec mes nerfs et jouent à me surexciter .

Je laisse alors glisser en elles si profondément ma queue si dure.

Je me laisse alors emporter par des désirs et à des fantasmes parfois impurs

Nous crions ensemble, leurs orgasmes et le mien.

Nous nous aimons sans relâche jusqu’au petit matin

Quand je m’endors, je rêve que leurs chattes humides me parlent et m’appellent.

m154b7on sexe affamé pleure , je me réveille et l’excitation revient de plus belle

J’abandonne alors ma nature humaine, tel un animal chaque nuit .

Que le bonheur d’avoir toutes ses femmes pour moi soit infini.

 

Francis Laid.



Il est en moi

Il est en moi dans Poemes et Prose Erotique img_3610a0791Il est en moi,
Il est à l’intérieur de moi.

On a plus besoin de parler pour se comprendre
Il est si doux et si tendre.
Si intime et prêt à me prendre.
Sa peau est si sucrée , je ne peux plus attendre

Il engourdit mon esprit.
Je l’ai dans la peau pour la vie.
Il me laisse essoufflé, mais j’en ai tellement envie.
Je veux qu’il m’embrasse encore pour un temps infini .

Alors je le laisse entrer , il est dans mon territoire.
Ce premier acte d’amour est le début de notre histoire
Je suis lui , il est moi, nous nous appartenons.
Nous ne sommes plus qu’un devant cette fusion

Nos respirations, nos vibrations sont en symbiose
Notre complicité et notre amour sont en osmose
Je peux lui demander d’aller plus loin, si j’ose
Mais je ne dis plus rien et je prends la pose

Il est en moi,
Il est à l’intérieur de moi.

 

Francis Laid

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.


À Mégane – Ôde à l’émoi de tes sens

À Mégane - Ôde à l'émoi de tes sens dans Poemes et Prose Erotique ii4cf5c2epuis ces années que je te connais, Jolie Megane, et malgré ce que tu peux croire, toujours en moi et pour longtemps je le sais, il existe cette passion de toi, cette envie de toi, et ce désir de ton corps qui je ne sais par quel mystère a pour moi tant d’attrait .

Te caresser doucement les lèvres de mes doigts, toujours j’y pense… les faire descendre sur ton cou lentement pour ressentir ta peau… caresser ta poitrine à la si douce sensation. Puis du revers de la main d’abord, toucher tes seins, les contourner lentement et approcher ma bouche pour doucement en effleurer les bouts et les sentir sous mes lèvres .

(suite…)



Sur l’Écritoire du temps qui passe

Que penser des élans de nos coeurs, Mégane
Sont ils les conséquences de ce que furent nos pannes ?
Bien plus que nos erreurs elles ne furent point désirées.
L’écritoire du temps à t- il prévu pour nous un brin de félicité ?

(suite…)



L’aréole de tes seins

Me laisserais tu , Mégane, m’oublier complètement
faire fi de tout complexe, et cela entièrement ?
débrider en moi tout érotisme, toute sensualité
Et te faire part de mon envie de te toucher,

(suite…)



À toi Mégane.

Il semble, Mégane, que voilà un début de journée
qui me montre encore combien tu animes mes pensées.
Alors je voudrais t’envoyer ces mots depuis mon matin
déguisés sous la forme de ce très tendre quatrain

(suite…)



Stream SeX |
GangBang Streaming |
yasmina18 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délires et des rêves
| photoscoquines
| OrgieX-Extrème