Les douces perversions de Paloma

Ce Récit m’a été demandé par Paloma amie de Julie , à qui je le dédie complètement.

Il est fait du mélange de ses réalités  toutes construites de sa vie quotidienne à Dubaï, et toujours dans le respect précis de mes dialogues avec elle.

Les douces perversions de Paloma dans Histoires de l'Auteur du Site 2%20Ryan

 


 22 avril 2009

Je m’appelle Paloma, et ai longtemps hésité avant de vous raconter mon histoire, mais ce que je vis depuis quelques temps est tellement fort que je ressens le besoin de le mettre sur papier.

Du haut de mes dix huit ans je suis une jolie fille, certes un peu rondelette, mais tout a fait désirable, le regard des hommes lorsqu’ils me caressent des yeux  étant très révélateur. 

dubai91214.jpgMa vie est un peu particulière en ce sens que je vis a Dubaï dans un milieu familial assez fermé mais aussi aisé.

Dotée d’une sexualité vierge de tout contact tiers mais cependant très présente en mon imaginaire, dois je vraiment vous le dire ?… je cultive un secret…

J’ai depuis longtemps découvert les plaisirs ressentis par mon corps, et je crée souvent des situations folles de sensualité par les attouchements de mes doigts parcourant le haut de mes cuisses et irradiant l’ensemble de mon sexe d’une tension terrible.

(suite…)



Protégé : Baisée par un Cheval au centre équestre

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



Ma femme sous ses doigts.

Commentez !Ma femme sous ses doigts. dans Histoires de l'Auteur du Site ch-a01ssis dans ma voiture, dans cet embouteillage à n’en plus finir, mes idées se baladaient… et revenaient incontournablement à Justine.

Tant d’années passées ensembles, des sentiment très présents dans un quotidien qui l’est tout autant sinon davantage, et dont j’avais conscience de son aspect contraignant, j’allais dire nuisible à notre relation. Nos années de vie de couple n’avaient en rien entamé mon attrait physique pour elle… faut il dire que Justine avait un physique envoûtant.

Je ne sais si c’est vraiment le mot, mais une chose est sûre, c’est qu’après toutes ces années, j’étais toujours envoûté par l’effet produit par sa proximité physique.

En ce Lundi matin, je repense encore à notre soirée de Samedi, ou je l’avais gentiment persuadée d’accepter de sortir à ce restaurant Parisien en oubliant de se munir de la totalité de ses sous vêtements. Ses sourires et ses rires de la soirée, ses mouvements des mains , les moindres de ses croisements de jambes, de ses chevilles, m’avaient émoustillé toute la soirée. Puis nous étions rentrés, et avions fait l’amour intensément.

J’aimais ma femme, et de surcroît, je l’aimais physiquement en ayant pleine conscience que peu d’hommes ont cette chance là. J’étais encore un peu étonné de la relative facilité avec laquelle elle avait accepté de sortir nue sous sa robe légère de Samedi, étonné aussi de

(suite…)



Deux hommes rien que pour moi.


Deux hommes rien que pour moi. dans Histoires de l'Auteur du Site ordi95231

C’était ce fameux week-end prolongé de vacances de Pâques où mon amie Natty me joua vraiment un tour de cochon… Nous avions convenu de nous retrouver dans la villa de ses parents pour passer le Lundi de Pâques ensembles dans cette région près de la mer, et je m’en faisais une joie réelle en pensant au temps depuis lequel nous ne nous étions pas vues, d’autant que c’était mon anniversaire et qu’elle m’avait promit “un truc”.

Je m’étais longtemps interrogée sur ce que Natty voulait dire par “un truc”, et avais finalement abandonné l’idée d’en savoir plus.

Cette amie d’enfance était ce que j’avais de plus intime, de plus personnel dans mes relations proches.
Non seulement nous nous connaissions depuis longtemps, mais …l’inavouable avait fait irruption dans nos vies de jeunes adolescentes lorsque nos mains et nos lèvres s’étaient un peu oubliées un soir de colo dans un dortoir, et cela nous avait curieusement liées.

De plus, j’étais heureuse de ce déplacement en Province, car Ryan devait me rejoindre, et son absence pour raisons professionnelles devenait insupportable, depuis ces jours passés seule.

Ainsi le programme était – il : Une journée avec Natty, puis Ryan rejoignant ensuite en soirée notre complicité bien connue de lui, j’espérais des coquineries à venir sur un mode à trois explosif, ma libido du moment, je dois le dire , n’y tenant plus.

(suite…)



Récit érotique : un strip tease qui derape.

Commentez !Je me rappelle bien de cette soirée ou nous avions invité un couple de nos amis dont l’origine de nos contacts remonte aux années-collège.La soirée s’était passée de façon très agréable, et l’alcool aidant, nous nous retrouvions après le dîner, au salon, plus ou moins affalés les uns les autres à discuter de nos anciens camarades d’école et autres copains de classe.

Nous voilà donc tous les quatre a parler de cette fameuse année du Bac, lorsque je ne sais trop comment, entre Ryan et moi monta un désaccord justement sur l’année en question, où lui dit qu’il s’agissait de 1989 et que moi j’affirme sous le regard amusé de nos amis que non pas du tout, et qu’il s’agit bien de 1990 ! Les effets du vin me donnaient de l’assurance, et je n’en démordais pas, jusqu’à lancer “ Je veux bien danser a poil sur la table devant vous tous, si tu me prouves que notre Bac, c’était en 89 ! “ J’ étais sûre, et assez fière de moi sur ce coup là, car connaissant mon homme, je savais qu’il n’avait aucune mémoire des dates.

(suite…)



Ode aux plaisirs du Train

Commentez !Plus d’une heure maintenant que je suis dans ce wagon bondé à la promiscuité agressive. On se croirait a un retour de vacances…

Je suis là, debout, appuyée contre cette cloison, tandis que toutes les places assises sont prises, et compte sur le prochain arrêt pour que tout cela se vide un peu, car je sais que ce voyage dans le sud sera fait de plusieurs heures.

Mon Dieu… des heures…L’ennui s’installe et mon esprit vagabonde, laissant ma nature sensuelle s’étendre lentement en mon imaginaire.
Cela s’est toujours fait insidieusement m’aidant en cela à penser que je ne suis pas de sensibilité perverse.
Mais il est vrai que souvent , lorsque l’ennui s’installe en moi, il fait assez rapidement place à des idées pas toujours avouables et qui ont rapport aux plaisirs des sens.

En cette journée d’été je suis habillée courte et mon petit chemisier laisse paraître le dessin du haut de ma

(suite…)



Récit érotique : L’ami de Ryan

Commentez !

Ce soir là Ryan rentra plus tôt que d’habitude.
Infiniment heureuse de cela, j’accueilli mon homme comme il se doit.
Sur la pointe de mes pieds nus et pendue a son cou, c’est d’un long baiser que notre premier contact de la journée se fit, depuis son départ du matin.
Il m’annonça la visite en soirée d’un ami qu’il avait plaisir a me présenter, ami de passage pour quelques jours dans la région.

(suite…)



Récit érotique : Exhibition sur l’autoroute

 

Récit érotique : Exhibition sur l'autoroute dans Histoires de l'Auteur du Site bannierepassionjpg0a265.

 

Commentez !

Voilà deja 2 heures que nous roulions ainsi , sur cette autoroute qui n’en finissait plus. Sous cette chaleur d’été engendrant une sorte de torpeur moite, le temps commençait a se faire long.Tony gardait le sourire, et j’aimais à penser que mon homme était celui de toutes les circonstances.Quatre ans déja que nous étions ensembles, et quatre ans que nous nous plaisions, malgré toutes les vicissitudes de la vie de tous les jours. J’aimais cet homme là et il me le rendait bien.

Nous avions curieusement établi notre relation amoureuse sur une base de sensualité, voire de sexualité omniprésente, et notre couple ne s’en portait que très bien.
Depuis toujours, avec Tony, tout était pretexte à…

Non, pas à faire l’amour toutes les 3 minutes et demi, rien a voir, quoique… mais là n’était pas l’essentiel.

Lui et moi ensembles, c’était comme un éveil des sens permanent, d’innavouables sensations toujours à fleur de peau

Il arrivait qu’un regard de lui, qu’un léger mouvement, une attitude, un sourire parfois, arrive a m’émoustiller. C’était tres curieux et je ne m’en lassais pas.
Je découvrais depuis des années maintenant avec Tony que l’amour n’était pas qu’un bien être de l’âme, mais aussi une variation de tension permanente de mon corps qui ne cessait de passer de l’état de calme serein, a celui de tres legère tension des sens, puis de forte excitation, parfois insoutenable, menant a ce besoin de le sentir très fort en moi.

Avec lui a coté de moi , j’étais toujours en

(suite…)



Stream SeX |
GangBang Streaming |
yasmina18 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délires et des rêves
| photoscoquines
| OrgieX-Extrème