Nos Conseils F

Nos Conseils F dans Histoires de Domi et Irina Banniere%20Passion.com

-marron_fr_336x280 dans Photos Hommes-



Confession Intime : Confession

Emoustillée, excitée, je cherche mon plaisir, je me caresse, j’effleure mon corps, une main glisse dans le creux de mon ventre, elle rejoint la chaleur de l’aine pour revenir sur le pubis.
Mes doigts rentrent dans la douceur de mes petits poils pour les ébouriffer avant de rejoindre ma fente close.
Un doigt s’introduit entre mes lèvres, mon clito est là, sensible et décapuchonné il se pointe pour être masser et frictionner.
Je sursaute à chaque passage de mon doigt sur sa surface et le plaisir se répand dans mon corps, m’encourageant à être libertine et sensuelle.
J’écarte mes jambes et j’ouvre mes cuisses, je me vends, je me donne, je montre à toi mon amante, mon intimité.

(suite…)



Récit Adulte (Très) : Le Démon d’Irina

Irina se frottait doucement le clitoris en pensant à Mick, un copain de Jack. C’était l’été, et dans l’appartement il régnait une chaleur moite et étouffante. Elle essayait d’imaginer Mick ou Jack, entre ses cuisses, la tête penchée vers sa vulve, en train de la lécher. Et elle fermait les yeux pour mieux rêvasser, pour ressentir leurs langues le long de sa chatte, leurs lèvres contre son bouton d’amour.
Un jour qu’ils étaient, lui, elle et deux de ses copains de Lycée, en train de discuter, il avait bu un peu trop et était légèrement éméché. Du coup, sa langue s’était déliée et il s’était mis à dire des insanités. Du style qu’il aimait bien les salopes, et que l’autre jour, justement, il en avait rencontré une belle, dans une boîte, et qu’elle avait voulu à tout prix qu’il la prenne sur le capot de sa voiture. Et il en avait profité, paraît-il, pour la prendre par derrière et par le cul.
Ce disant, il regardait Irina, l’amie intime de Domi, la cousine de Jack, en riant et en reluquant vicieusement sa poitrine, semblant signifier par là : « Toi aussi, tu dois être une sacrée salope ». Mais elle ne lui en tint pas rigueur. Elle lui pardonnait toujours toutes ses incartades, car elle ne voulait pas se fâcher avec Jack, qui lui aimait se faire prendre ainsi, lorsque nous l’invitions à partager nos ébats. Et elle voulait bien être sa salope à lui, elle voulait bien être sa chienne, si c’est ce qu’il désirait.

Le seul réel problème, c’est que lui ne se décidait jamais…Alors que mon cousin, depuis que je l’avais initiée à la sodomie, il faisait le tour de mes amies, afin de comparer laquelle lui déchirait le mieux l’anus, et il y prenait goût l’enculé !…… lol

De son côté, Irina avait toujours la chatte en feu et ne pensait qu’à leurs hypothétiques étreintes !

•    Humm ouiii, gémit-elle entre deux caresses.

Elle en était là dans ses réflexions quand Démon, le jeune chien de la maison, fit irruption dans la chambre. Situation délicate puisqu’elle était en train de se masturber, allongée nue sur le lit et sans petite culotte. L’animal fit le tour du canapé et vint s’asseoir tout près d’elle en la regardant. Elle s’arrêta un instant, pour lui caresser doucement la tête, espérant qu’après ce geste affectueux il allait repartir sagement et la laisser tranquille. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Il resta là, à l’arrêt, juste devant elle, à la reluquer en tirant une langue avide.

Mais ce n’était après tout qu’un chien et qu’importe s’il la voyait la main dans la culotte. De toute façon il ne dirait rien à personne. Aussi reprit-elle ses caresses, insistant un peu plus sur ses seins aux durs tétons dressés. Sa poitrine était assez forte, bien galbée, bien pleine et très gracieuse, c’était probablement la partie qui avait été le mieux réussie dans son anatomie. Une main sur ses seins et l’autre sur son pubis, elle recommença à se caresser, en pensant à Mick, en s’imaginant même à la place de cette jeune fille facile qu’il avait outrageusement sodomisée sur un parking.

•     Humm, ouiii, Mick, vas-y, encule-moi aussi.

Elle était vraiment prête à tout lui donner.

Soudain, Démon se redressa en aboyant. Surprise, elle le caressa à nouveau en lui intimant l’ordre de se recoucher. Mais il se dégagea et entreprit de lui lécher les doigts, ses doigts qui devaient, à coup sûr, sentir la mouille. Une sensation étrange…

Déjà le jeune chien avait posé ses pattes sur le lit et était en train de renifler son corps, ses aisselles et ses seins. Et bientôt elle sentit la langue râpeuse de l’animal sur ses nichons… De nouvelles sensations étranges… Mais agréable ! Serait-ce ainsi lorsque Mick lui lècherait les seins ? Non, certainement pas, ce serait encore bien mieux, car là, ce n’était qu’un animal. Elle voulut alors repousser Démon, mais l’animal revenait sans cesse à la charge et ne répondait plus à ses injonctions. Il lui montra même les dents lorsqu’elle se montra un peu trop agressive.

Désormais, il lapait ses seins et bavait sur son ventre, elle ne contrôlait plus très bien la situation. Mais, malgré la peur provoquée par cette situation cocasse, elle était malgré tout excitée, très excitée d’ailleurs. Et la langue rugueuse de l’animal sur ses tétons lui procurait un plaisir qu’elle n’arrivait plus à nier. Une dernière fois elle essaya de l’arrêter, mais il n’y avait rien à faire…

Il aurait fallu se lever et s’en aller. Elle aurait pu le faire, mais elle ne s’en sentait pas le courage… en avait-elle d’ailleurs envie ?

(suite…)



Histoire Lesbienne : Le Gode

Le gode-ceinture de mes amies
Jack mon petit cousin, est venu.
Comme d’habitude excité et amoureux.
A peine la porte de ma chambre refermée sur lui, ses mains suivaient les courbes de mon corps, me bousculant, me regardant.
Il était brutal et fougueux.
Je n’avais pas de petite culotte, et au travers du tissu de ma jupe il me caressait les cuisses et le cul, me traitant de cochonne et de pute, mais son jeu je le comprenais vite.
Ses yeux pétillaient et se faisaient sadiques.

(suite…)



Histoires Lesbiennes : La jouissance avec Irina


Ses douces lèvres écrasaient les miennes, sa poitrine broyait mes seins, ses mains me tenaient le visage.
Sans assistance, sans secours, mais avec témoignage d’affection et d’intérêt je lui laissai le devoir de découvrir mon corps, moi j’ôtai ce qui m’empêchais de voir le sien.
Je devinais les courbes cachées quand elle passait déjà ses doigts sur les miennes.
Je savais la beauté que je recherchais, quand elle perçait et dépistait mes monts et mes orifices.
Sa visite inattendue me fait plaisir, de retour d’Ukraine, à peine les roues touchèrent la piste, qu’elle m’appela pour me prévenir de son arrivée, disponible je vaquais à mes occupations quotidiennes et prenais mon thé, je l’invitais à se joindre à moi.

(suite…)



Histoires Lesbiennes : Mes amis(e) intime au club privé.

Assise sur le tabouret du bar, la jeune fille blonde était collée contre mon dos.
L’impression agréable de ressentir son affection me troublait.
Je percevais l’odeur de son parfum enivrant quand son souffle dans mes cheveux devenait proche.
Jack mon cousin et son amie Ketty me faisait assidûment la cour.
Nous nous rendions souvent dans ce club privé pour assouvir notre envie de fantasme et d’exhibition.

(suite…)



Laurence, mi-fille, mi-garçon,

De mémoire, à chaque occasion, on se retrouvait, on aimait se caresser et chercher ce plaisir tellement divin.
Laurence venait le soir après ses études, comme un mari, un ami, un amant, la douceur de sa peau m’englobait, ses mains fines savaient trouver la faille et comme une drogue éveillaient en moi les sens à ne plus savoir comment arrêter ce désir et cette jouissance.
De plus en plus, j’attendais sa présence comme une femme amoureuse.
Ensemble nous prenions le repas, je faisais couler le bain et ensemble on se retrouvait l’une contre l’autre dans l’eau, ses bras autour de mes épaules, mon corps sur son ventre, ma tête entre ses petits seins, ses jambes fuselées autour de mes hanches.
Elle me savonnait tendrement les courbes et me pénétrait avec des doigts hardis, le sexe frémissant.
J’écartais mes cuisses pour lui offrir ma chatte gonflée et ouverte.

(suite…)



Histoire Lesbienne : La fille de mon amie devenue amante

Laurence me dominait en douceur.
Notre amitié avait commencé une nuit d’orage, et pour me le rappeler, elle vint m’embrasser sur le coin des lèvres.
Sa main devenait baladeuse, ses doigts glissaient dans le creux de mes seins.
Devant mon plan de travail, elle passait derrière moi en me frôlant les fesses et de plus en plus sa main osait toucher mes rondeurs.
Elle me plaquait contre elle et murmurait qu’elle voulait m’aimer, qu’elle me désirait.
Elle s’amusait, et me voyant troublée, elle revenait à la charge en m’invitant chez elle.
J’étais disposée à l’obéissance après avoir résistée.
Résignée je me rendais chez elle curieuse et excitée.

(suite…)



Histoires Lesbiennes : Une surprise, mais pour qui ?

J’avais décidé que la surprise serait pour ce matin. Nerveuse, je terminais de m’habiller avant de sauter dans ma voiture pour faire les quelques kilomètres qui me séparaient de Laurence, fille de mon amie Frédérique. Plus je me rapprochais et plus mon cœur s’accélérait. En ouvrant la porte sans toqué, un « Bonjour Madame », prononcé par cette voix que je n’avais pas oubliée, me stoppa net. Laurence se figea, livide, elle venait de me reconnaître et heureusement pour elle, elle était assise. Immobiles, face à face, le temps semblait s’être arrêté.
(suite…)



Histoire Lesbienne – Sous les douches, après le sport, le plaisir

Le cours avait échauffé nos corps et c’est dans les vestiaires que j’avais remarqué une fille de mon âge.
Irina, une fille de l’est, de l’est de l’Europe, elle me regardait intensément, je lui plaisais, elle me dévisageait depuis quelques temps et j’avais remarqué qu’elle était au petit soin en rangeant mes affaires qui trainaient sur la chaise après le cours.
Sa bise de bienvenue se rapprochait de plus en plus vers mes lèvres, sa main était souvent posée négligemment sur mon épaule ou sur ma cuisse lors des réunions.
Je frissonnais de la douceur que me lançaient ses yeux claire.
Nous étions totalement différentes, elle blonde, les cheveux longs, les yeux bleus, un corps sculpté et moi brune, les cheveux mi-longs les yeux noisette.
Je m’amusais de la voir près de moi, nous étions toujours ensemble dans les moments de fou rire.

(suite…)



12

Stream SeX |
GangBang Streaming |
yasmina18 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délires et des rêves
| photoscoquines
| OrgieX-Extrème